Paroisse Notre-Dame de l'Eau Vive

Homélie de Mgr Jean-Charles Dufour du 24 juin 2012


Fête de Saint Jean-Baptiste

Ce soir (samedi), dans les 24 sites des fêtes régionales de la St-Jean, on présentera le vidéoclip de Loca Locass sur « Les Géants ». Et demain (dimanche), le public est invité à admirer 8 géants de 15 pieds de hauteur au complexe Desjardins. J’ai regardé la liste! Le géant que nous fêtons en Église aujourd’hui n’est pas là!   Pourtant, c’est un géant, Jean-Baptiste, le plus grand des prophètes disait Jésus. Aujourd’hui, je vous propose de laisser résonner son témoignage en nous, parce que je pense qu’il vient nous en dire beaucoup.

Le nom de « Jean » signifie « Grâce ». C’est par grâce que sa mère, Élisabeth, reçut du Seigneur la faveur extraordinaire de concevoir un fils dans sa vieillesse.   C’est par grâce que son père, Zacharie, d’incrédule devient croyant, de muet devient quelqu’un qui proclame les louanges de Dieu. C’est par grâce que Jean-Baptiste est sanctifié dès le sein de sa mère. Autant de signes qui nous font voir que l’humanité tout entière arrive à un tournant de son histoire. Déjà le monde change et va changer parce que le messie est déjà là!   On sent que St Luc veut nous faire comprendre que la grâce de Dieu se répand sur toute la terre, que Dieu vient pour sauver l'homme et le transformer en un homme nouveau, un homme selon son cœur.

Avec la naissance de Jean-Baptiste on voit bien que Dieu n’a pas dit son dernier mot dans notre monde et dans notre vie, qu’il a toujours de belles surprises à nous faire. Comme Zacharie et Élisabeth, ouvrons nos yeux sur les beaux événements qui jalonnent notre route; ils sont le reflet de la lumière de Dieu dans nos vies, des petits clins d’œil qu’Il nous fait pour nous inviter à rendre témoignage à la lumière comme Jean.  

Jean-Baptiste, pas le petit gars aux cheveux bouclés, mais l’homme mûr, nous invite à pratiquer la loi, à être bons, à partager avec les pauvres, à ne faire « ni violence ni tort à personne. ». Les foules venaient à lui parce qu’il ranimait l’espoir.

Dans ce monde où règne souvent la déception, nous pouvons voir des gens qui lui ressemblent, des gens qui sèment l’espoir autour d’eux : dans leur famille ou de leur quartier, dans leur métier ou leurs loisirs, en paroles ou en actes. Prenons le temps aujourd’hui de reconnaître ces hommes et ces femmes qui ont réveillé l’espoir en nous et autour de nous. Ce sont des gens qui prennent soin de notre humanité, prenons le temps de les remercier.

On sait aussi que Jean-Baptiste a connu des moments d’épreuves, jeté en prison par Hérode qu’il avait critiqué. Il a connu aussi de gros moments de doute dans sa prison. Nous en vivons nous aussi des moments d’épreuves et de doutes. Qu’est-ce que Jean-Baptiste vient nous dire là-dessus?

Même dans sa prison et toujours menacé par le pouvoir despotique d’Hérode, on peut dire que Jean est resté debout, toujours fidèle à sa mission.   Il me semble qu’il vient nous dire aujourd’hui :  « Vous qui vivez des temps d’épreuves, la maladie, les échecs, les contraintes, la fatigue, restez des hommes et des femmes debout, en marche. Demandez à l’Esprit de Dieu de vous donner l’esprit de force et de confirmer en vous ce qui a besoin de demeurer fidèle. »

Dans sa cellule, Jean-Baptiste a été assailli pour le doute sur sa mission. Et même s’il est en prison, il envoie des messagers vers Jésus pour en avoir le cœur net :  est-il le Messie attendu ou s’est-il trompé? On voit qu’il demeure capable e faire des démarches pour le libérer de ses doutes et de ses questions. Il vient nous dire : «Osez les démarches qui lèveront vos doutes et vous feront sortir de vos enfermements. »

C’est toute une chance que nous avons d’avoir un patron comme lui, un patron qui ne cesse de nous inviter à nous mettre en route pour servir l’humanité, pour prendre soin de l’humain que nous sommes, et de tout être humain. Je vous souhaite une bonne fête de la St-Jean.