Paroisse Notre-Dame de l'Eau Vive

Homélie de Mgr Jean-Charles Dufour du 3 janvier 2010


Épiphanie du Seigneur

Contrairement à ce qu’on dit, les mages n’étaient pas des rois, mais probablement des astrologues, ancêtres des astronomes d’aujourd’hui.    En scrutant le ciel, ils essayaient de percer les secrets de la nature, de connaître les lois qui régissaient la Terre et toute la création. Ils seraient sans doute très fiers de se retrouver dans notre monde avec toutes ses découvertes de nouvelles galaxies.  Dans leur temps, on croyait que la découverte d’une nouvelle étoile annonçait la naissance d’un grand roi.  Ainsi, on croyait que la naissance d’Alexandre le Grand et celle de Jules César avaient toutes deux été marquées par l’apparition d’une étoile.

Étant de grands chercheurs, les mages poursuivent leur enquête.  On pense qu’ils connaissaient les Écritures d’Israël, et peut-être même ce texte du livre des Nombres où un païen comme eux, Balaam, 1000 ans avant Jésus-Christ, au temps de Moïse, avait prophétisé en disant : « Une étoile monte de Jacob, un sceptre surgit d’Israël». Ils poursuivent leur recherche et se mettent résolument en route vers Jérusalem.

Dans cette histoire e la visite des mages, nous pouvons découvrir une lumière pour nous aujourd’hui.

Sommes-nous des chercheurs comme les Mages?  Sans doute que oui!  Nous cherchons  beaucoup de choses dans notre vie, du bien-être, de meilleures conditions de travail, la santé. Les gens de St-Raymond cherchent à prendre leur place ici;  le gens d’ici cherchent, en tout cas je l’espère, à leur donner toute la place qui leur revient.




Nous nous posons bien des questions sur le sens de la vie, du mal, de la souffrance et de la mort.  Mais sommes-nous des chercheurs de Dieu? Bien sûr, nous venons à la messe, nous écoutons la Parole de Dieu.  Mais nous contentons-nous de chercher Dieu avec notre intelligence, même si cette recherche-là est indispensable.

Cherchons-nous Dieu avec notre cœur?   Quand Jean-Baptiste déclara en parlant de Jésus « Voici l’Agneau de Dieu »,  deux de ses disciples se mirent à suivre Jésus.  Et celui-ci se retournant leur demanda : « Que cherchez-vous? »  Ils lui dirent : « Rabbi, où demeures-tu? »  Jésus leur dit : « Venez et voyez. »  Alors ils allèrent avec lui. « Ils virent où il demeurait et ils demeurèrent auprès de lui ce jour-là. »  Les deux disciples étaient d’authentiques chercheurs de Dieu.  Bien plus que de connaître l’adresse de Jésus, ils désiraient savoir qui il était.  Alors, ils restèrent avec lui.  Et cette rencontre les a marqués à tout jamais.

Sommes-nous des chercheurs de Dieu avec notre cœur? Pour y arriver, il faut faire comme les deux disciples de Jean : nous mettre à fréquenter Jésus, à rester avec lui pour devenir, peu à peu, ses intimes, pour que sa présence en nous devienne vivante et indispensable, pour que sa « couleur » déteigne sur notre vie.

On peut dire des Mages qu’ils ont cherché Dieu avec leur cœur.  Alors, mettons nos pas dans les pas des mages et nous trouverons « L’enfant avec sa mère ».  Et nous connaîtrons la joie.

Poursuivons notre prière.